Championnat du monde Ironman 70.3 Nice 2019

Nice a accueilli le weekend du 8 septembre les meilleurs triathlètes du monde, hommes et femmes, professionnels et amateurs réunis pour participer aux championnats du monde de Half Ironman (1,9 km de natation, 90 km de vélo et 21 km de course à pied). Parmi tous ces champions, ils étaient 6 athlètes du club venus défendre les couleurs de Vannes et se frotter à ce qui se faisait de mieux sur le circuit dans leurs groupes d’âges respectifs.

Nos sportifs avaient obtenu leur qualification à Nice (François, Eric, Gildas et Tanguy), aux Etats-Unis (Franck) aux Sables d’Olonne (Gabriel) et comptaient bien profiter un maximum de cet événement hors du commun. En effet, imaginez-vous un week-end entier avec plus de 5000 participants répartis sur une course femme le samedi et une course homme le dimanche. Il n’y aura pas un(e) seul(e) champion(ne) du monde mais bien plusieurs durant ce week-end. Effectivement comme pour le système d’attribution des qualifications, le classement final se jouera par groupe d’âge pour les non professionnels.

La précourse

Concernant l’arrivée des bagages vélos, pour une fois, il n’y avait rien à signaler. Chacun avait bien réceptionné son matériel en bon état. Le week-end pouvait commencer sur de bonnes bases. Il n’y avait plus qu’à monter les pédales dans le bon sens, la selle sur le tube de selle, le cintre devant, etc. Basique, mais toujours à risque pour certains…

Dès le vendredi soir, un « frisson de grison » nous a parcouru avec un orage sudiste refroidissant l’atmosphère la veille de la course femme. Comme quoi le temps est toujours une variable importante dans tous les courses se déroulant à Nice… Mais cela n’a pas empêché nos vannetais de récupérer leurs dossards, de passer par la boutique et de tourner les jambes du côté du Col d’Eze en préparation du jour J.

La course féminine du samedi avait donné le ton : le niveau était très élevé, ce qui promettait également une belle partie de manivelle le dimanche. Peu de peur planait sur cette course car il s’agit d’une distance « maîtrisée » par les participants.

La seule incertitude était (comme toujours) sur la natation : combi or not combi, telle est la question ! Les femmes avaient eu le droit de la porter (sauf pros) mais cela pouvait être compromis pour les hommes. Finalement, l’annonce tomba dès le matin, la combinaison devait rester dans le sac de transition.

Le jour J

Pour les plus de 3000 athlètes masculins, il n’y aura pas de départ en mass-start mais un rolling start par groupe d’âge. Les départs étaient étalés de 6h30 jusqu’à 9h du matin et tout cela en direct sur L’Equipe TV !

Le seul Hic de toute cette histoire : Gabriel n’a pas pu prendre part au départ. Toujours pas remis de sa fracture de la clavicule, il était venu encourager, malgré tout, ses camarades jusqu’à Nice.

RAS sur la natation, surtout sans combinaison, une partie à oublier… Pour le reste le parcours vélo se déroulait sur le tracé de l’Ironman avec un passage par le col de Vence et une descente par Coursegoules et Gattières.

La course à pied, un grand classique : la promenade des Anglais.

Chacun reviendra sur son histoire personnel mais la course fut bonne pour l’ensemble de la troupe (malgré la pause barbecue de l’été !) .

L’après-course

Voilà, une année de triathlon qui touche à sa fin avec une course sous le signe du soleil, du plaisir et de l’ambiance.

Nous avons pu côtoyer l’espace d’un jour les meilleurs mondiaux avec humilité.

Au final, ce fût une belle expérience à vivre sur le circuit Ironman qui ne se reproduira pas tout de suite. Effectivement, le prochain Championnat du monde se tiendra en Nouvelle Zélande.

Remercions également tous les supporters, coachs, intendants, amis sur place qui nous ont soutenu durant cette course !

Les résultats :

  • François (M40-44) : 4h59
  • Franck (M30-34) : 5h09
  • Tanguy (M30-34) : 5h23
  • Eric (M50-54) : 5h42
  • Gildas (M45-49) : 5h51

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *